L’éducation pour la santé

  1. Répondre à une demande et non pas répondre aux besoins identifiés par les professionnels

Le  respect de la demande est gage d’efficacité. Une négociation se met en place qui demande du temps, de la disponibilité et de l’adaptabilité

 

  1. Prendre appui sur les représentations et les connaissances préalables des personnes

Cette  mise à plat exige écoute et compréhension. La construction d’un savoir se met en place afin d’éviter malentendu et inefficacité

 

  1. Clarifier ses objectifs pour qu’ils puissent être renégociés par les intéressés

Il faut déclarer ses intentions et permettre un débat critique : intérêt, réalisme, modalités d’atteinte.

 

  1. S’appuyer sur la participation active des individus

Les méthodes pédagogiques seront variées et adaptées (ex : activités artistiques et créatives, théâtre, atelier d’écriture, jeux, réalisations concrètes…). La motivation reste un enjeu capital.

 

  1. Accompagner un public dans la durée et la proximité

L’accompagnement doit être à sa mesure et à son rythme, le consentement doit être libre. Le discours doit être adapté et spécifique.

 

  1. Installer des situations d’apprentissage : choix pédagogiques

Les échanges de connaissance aident à la construction et au renforcement de compétences

 

  1. Contribuer à la résolution des difficultés de la vie.